IMPORTANT DE CHANGER NOS PILES ET RAMONER NOS CHEMINÉES - Du 10 février au 14 octobre 2018


Le meilleur moyen de sauver votre vie et celle de vos proches

L'AVERTISSEUR DE FUMÉE constitue le meilleur moyen de sauver des vies. Vérifiez régulièrement son fonctionnement, qu’il soit à pile ou électrique.

Remplacez périodiquement sa pile ou utilisez, si possible, une pile longue durée comme une pile au lithium.
Ne retirez jamais la pile de l'avertisseur et ne le débranchez pas, même s'il se déclenche inutilement. Utilisez plutôt la touche de sourdine de l'appareil.
Tout avertisseur de fumée doit être remplacé 10 ans après la date de fabrication indiquée sur le boîtier. Si aucune date de fabrication n'est indiquée, l'avertisseur de fumée doit être remplacé sans délai (Source : Code de sécurité du Québec (CBCS))

Qu’est-ce que le MONOXYDE DE CARBONE (CO)?
Le monoxyde de carbone (CO) est produit lorsqu’un véhicule ou un appareil brûle un combustible comme l'essence, l’huile, le gaz naturel, le kérosène, le propane et le bois.

Le CO est inodore, incolore, sans saveur et non irritant. Il est impossible pour un être humain d’en détecter la présence.

Il cause des centaines d’intoxications annuellement au Québec, dont une quinzaine sont mortelles.

Le CO est présent dans la plupart des domiciles.

Seul un avertisseur de CO peut détecter sa présence. Un avertisseur de fumée ne protège donc pas contre le CO.

 

 

Pourquoi dois-je ramoner ma cheminée?

Chaque bûche brûlée laisse des traces de suie et de goudron d’où la création de créosote (formée par la condensation de gouttelettes de goudron sur les parois). Le Code national de prévention des incendies du Canada précise qu’une accumulation de plus de 3mm (1/8 po) de créosote ou de particules de suie sur les parois d’une cheminée représente un risque potentiel d’incendie. Le ramonage sert donc à nettoyer la cheminée afin de lui permettre de bien faire son travail: évacuer les gaz et la fumée.

Le ramonage est nécessaire tous les ans, que vous utilisiez du bois sec ou non. Le bois sec produit aussi de la créosote. Choisissez bien vos essences de bois pour avoir l’effet escompté. Les bois durs et denses comme l’érable et le chêne ont une bonne valeur calorifique alors que d’autres sont moins performants, mais font l’affaire pour les journées moins froides du printemps et de l’automne.


Événements
de l’îles-aux-coudres